• Home »
  • SANTE »
  • Un champion d’haltérophilie décéde, l’hôpital Laquintinie de nouveau accusé
Un champion d’haltérophilie décéde, l’hôpital Laquintinie de nouveau accusé

Un champion d’haltérophilie décéde, l’hôpital Laquintinie de nouveau accusé

Guy Banemi est mort après avoir attendu toute une journée d’être soigné et opéré. Ceux qui l’ont accompagné dans cet hôpital assurent que tous les frais avaient déjà été payés et les médicaments achetés.

Guy Banemi, ancien champion d’haltérophilie de la Région du Littoral et culturiste réputé, a quitté ce monde le vendredi 26 août 2016, jour de son 38e anniversaire. Il a rendu l’âme à l’hôpital Laquintinie où il avait été transféré deux jours plus tôt. Selon ses proches, celui que l’on surnommait «Mark» n’a pas été pris en charge par le personnel alors que tous les frais, dont ceux qui devaient servir à son opération, avaient été payés et les médicaments achetés.

«On n’attendait plus que les médecins. Mais, ceux-ci tournaient. Personne n’est arrivé. Ce n’est qu’à 18 heures quand il s’est mis à convulser qu’ils ont commencé à le réanimer et il est parti», raconte un de ses amis au micro de la télévision privée Canal 2 international pendant que la mère du défunt montre le carton de médicaments inutilisés.

Guy Banemi a commencé à se plaindre de douleurs au ventre mercredi 24 août 2016. Il a été transporté à l’hôpital de district de Deïdo. Là-bas il a reçu une perfusion. Il a aussi été examiné. Un scanner et une radio n’ont pas pu déterminer l’origine de son mal. Dans la soirée, les médecins de Deïdo vont le faire transporter à l’hôpital Laquintinie. Guy Banemi venait d’être engagé comme agent de sécurité dans un hôtel de la ville de Douala. Il laisse un garçon de 4 ans déjà orphelin de mère trop tôt.

Source – CIN

Share