Cameroun | Tayap, trésor de la forêt tropicale

Cameroun | Tayap, trésor de la forêt tropicale

Venir à Tayap, c’est partager la vie de notre communauté, notre histoire et notre culture. Vous serez hébergés dans des logements écologiques que nous avons conçus et construits spécialement pour vous accueillir. Nous aurons à cœur de vous montrer les réalisations du modèle original de développement durable que nous avons élaboré. Il est basé sur l’harmonie de l’homme dans son environnement.

Un site naturel unique a été préservé de la déforestation. Il est fait de rochers aux formes étranges, d’arbres rares, de rivières souterraines… c’est là que vit un oiseau menacé de disparition, le Picatharte chauve. Ce trésor a été mis en valeur dans le respect des hommes et de la nature, pour offrir aux visiteurs une découverte exceptionnelle.

Ce n’est pas tout ! Visitez nos exploitations agricoles conduites de manière durable. Organisez des classes vertes pour sensibiliser les élèves des écoles primaires à leur environnement.

« À Tayap, un modèle de développement durable est en marche »

Tayap au Cameroun

Le village de Tayap est situé à 86 km de Yaoundé et à 164 km de Douala. Il s’étire le long de la piste forestière qui rejoint la voie rapide Douala-Yaoundé.

D’un point de vue administratif, le village de Tayap dépend de l’arrondissement de Ngog-mapubi, département du Nyong et Kellé, Région du Centre.

Se rendre à Tayap

Il est facile de se rendre à Tayap. Les aéroports internationaux de Douala (à 2 heures de Tayap) et celui de Yaoundé (à 1 heure de Tayap) sont desservis par plusieurs compagnies aériennes.

AGRIPO loue des voitures pour relier Tayap au départ de Douala ou de Yaoundé et pour effectuer éventuellement un circuit touristique complet au Sud du Cameroun. Il est toutefois nécessaire de réserver au préalable.

Il est à préciser que le tracé du réseau ferroviaire Douala-Yaoundé ne dessert pas le village de Tayap.

Communauté de Tayap

Le village est partiellement recouvert de forêt équatoriale puisque l’exploitation forestière s’y est pratiquée de façon intense. Certaines essences sont déjà menacées de disparition.

Dans cet environnement vivent les Bassa, un peuple bantou qui s’est mobilisé dans la lutte pour la décolonisation. Plus de 200 personnes y vivent.

Comme leurs ancêtres, l’agriculture est  leur principale source de revenus. Ils cultivent, sur des parcelles défrichées, de la banane plantain, du manioc, des arachides, du maïs,… et deux cultures de rente : le palmier à huile et le cacao. Dans cette zone, on pratique accessoirement la chasse, la pêche et l’exploitation des produits forestiers non ligneux.

Le long de la piste qui mène à Tayap, les habitants vous réserveront un accueil chaleureux, désireux de vous montrer leur forêt et ce qu’ils en tirent.

Dans le village, deux chapelles (catholique et protestante) coexistent. La religion chrétienne semble avoir pris le pas sur les traditions animistes bien que, de temps en temps, l’évocation de la sorcellerie ressurgit…

Comme tous les villages environnants, le village de Tayap est alimenté en eau potable par des puits et des forages. L’eau pompée est ensuite acheminée jusqu’aux sites d’utilisation.

Le village de Tayap est partiellement électrifié par l’énergie hydro-électrique. Le site dispose d’une autonomie énergique grâce au groupe électrogène et à des panneaux solaires.

Saison touristique à Tayap

La saison touristique couvre toute l’année à Tayap.

Pour venir dans le village de Tayap contactez nous  à :

amour_pardon@yahoo.fr   ou gicafricatour@yahoo.fr .

Tel : 00 237 696681453  / 00 237 656403883

Source – nomakit

Share