• Home »
  • WEB »
  • LADRS – Les vrais opposants sont KO : un carton rouge politique à la régulière ?
LADRS – Les vrais opposants sont KO : un carton rouge politique à la régulière ?

LADRS – Les vrais opposants sont KO : un carton rouge politique à la régulière ?

Les analystes des réseaux sociaux – LADRS

Présidentielle 2018 :

Les vrais opposants sont KO : un carton rouge politique à la régulière ?

Quand je vous dis que les vraies opposants sont KO, des fanatiques pensent que c’est du bla bla politique, des commentaires de bas étages. Hum ! Vraiment hien ! Ouvrons les yeux.

Dans cette élection présidentielle, je vous dis, le RDPC va encore dominer toute cette brochette d’inconsistents et transfuges de cette oligarchie crépusculaire. Je vais vous surprendre en catégorisant trois types de candidatures dans cette élection présidentielle du 07.10.2018.

-Catégorie de type 1 :
Des candidats qui roulent (directement et/ou indirectement) pour le RDPC qui a même financé leur campagne d’investiture, paye leur caution, finance à coup de millions (/an) leur parti, sans oublier les marché tapis dans l’ombre que certains en bénéficient. Cette 1ere catégorie est dans l’émiettement de l’opposition ou mieux, la dispersion des scrutins dans un ce brouillard de candidature : suivez mon regard.

Catégorie 2 :
Des candidatures sans aucune ambition politique, si oui une ambition mercantiliste. Des gens qui veulent manifester leur existence, calculant prioritairement les frais de participation (qu’ils n’ont même pas encore l’idée du taux). Je vous dis, on fait état de 6 candidatures enregistrées en ce jours, vous verrez ce nombre disparate parce que beaucoup iront retirer leur caution avant même qu’ELECAM ne clôture la liste des candidats : pur encensement sur fond d’esbroufe.

Catégorie 3
Cette dernière catégorie est victime ou prisonnière de leur passé, des antécédents financiers dans leurs accointances avec le régime qui leur impose un discours de campagne doux, sans percutence vis-à-vis du bilan du RDPC et par conséquent moins pertinent et peu convaincant. Bref, des danseurs Bafia.

Voici les vrais opposants :
– Paul Éric Kingué : incarne la dissidence du RDPC et dit haïr Paul Biya. Dommage que sa non participation soit délibérément orchestrée par l’hégémonie gouvernante.

-Édith Kah Walla : une véritable pointure de l’opposition, un discours réel et originale que le peuple attend, malheureusement, la politique au Cameroun est misogyne. Elle a renoncé a cette belle ambition.

-Olivier Bile : l’opposition à l’état pur, une véritable diatribe vis-à-vis du régime, un opposant vrai aussi bien dans son discours que dans son attitude. Malheureusement des pesanteurs éparses a sa canditure lui impose un silence en cette période de dépôt de candidature.

-Jean Marc Ngoss, Mpodol : au sillage de son intuition prophétique et surtout conscient que la mission (renverser Biya) est impossible, a délibérément jeté l’éponge. Prétextant que le résultat est connu d’avance.

La présente liste n’étant pas exhaustive, une description d’autres vrais opposants fera la suite de mes prochaines sorties.

Méphisto 1er

Share